5 blessures hivernales courantes (et comment les éviter)

Alors que l’hiver apporte avec lui la beauté des surfaces blanches étincelantes et des arbres à crête de neige, ses conditions froides et glaciales peuvent entraîner des blessures importantes.

Pour la plupart des gens, la principale priorité en hiver est de rester au chaud et à l’aise. Cependant, la sécurité est également un facteur à prendre en considération.

Avec des conditions glissantes, il y a un risque plus élevé de blessures, dont la plupart prennent beaucoup de temps à guérir.

Avant de vous aventurer dans le pays des merveilles hivernales cette année, notez ces blessures hivernales courantes et comment vous pouvez facilement les éviter:

1. Glisser sur la glace ou la neige

Les blessures hivernales les plus courantes surviennent lorsque des individus glissent et tombent sur la glace et la neige. Quel que soit votre niveau de prudence pendant les mois les plus froids, n’importe qui est sensible à ce type de blessure.

Glisser sur la glace ou la neige peut entraîner des fractures, des ecchymoses douloureuses et des foulures aux chevilles.

Pour éviter de vous blesser à la suite d’une chute, accordez-vous plus de temps pour marcher sur la neige et la glace – que vous marchiez pour vous rendre au travail ou que vous marchiez simplement vers votre voiture.

Une autre façon d’éviter un risque de chute est de garder vos marches et votre entrée libres de neige et de glace. Utiliser du sable pour créer de l’adhérence ou du sel pour dissoudre la glace fonctionne également.

Si votre région devient particulièrement glacée pendant l’hiver, envisagez d’acheter des poignées de glace qui glissent sur le bas de votre botte.

2. Pelleter

Le pelletage de la neige, quelle qu’en soit la quantité, peut entraîner des tensions causées par des muscles ou des tendons tirés.

Ces blessures peuvent survenir immédiatement, comme tirer un muscle, ou vous causer une douleur et un inconfort importants le lendemain. Un muscle surmené peut grandement diminuer votre mobilité.

Le pelletage de la neige est souvent une tâche hivernale inévitable, alors assurez-vous d’aborder l’activité avec prudence. Utiliser une forme appropriée, comme plier les genoux au lieu de plier le dos, peut aider à éviter les tensions et les tiraillements.

Ou, pensez à investir dans une souffleuse à neige de qualité pour vous aider à éliminer le besoin de pelleter. Tant qu’il y a encore une poussée, en utiliser une limitera les mouvements de votre corps et évitera les blessures.

3. Sports d’hiver

Ce n’est pas parce que les températures chutent que vous devez renoncer à l’activité physique en plein air. Cependant, faire du sport en hiver vous expose à un risque plus élevé de blessure.

En particulier, vous pourriez subir une déchirure de votre LCA (ligament croisé antérieur), une blessure au genou courante qui peut être très douloureuse.

Un LCA déchiré peut parfois nécessiter une intervention chirurgicale et une thérapie physique et prendre des mois à guérir.

Une autre blessure courante subie en pratiquant des sports d’hiver est commotions cérébrales, qui est un type de lésion cérébrale causée par un coup de tête.

Les commotions cérébrales ne sont pas des blessures potentiellement mortelles mais, si elles ne sont pas traitées ou si elles sont ressenties plusieurs fois, elles peuvent entraîner de graves dommages.

Donc, que vous pratiquiez le ski, le snowboard, le patinage sur glace ou le hockey, veillez à utiliser un équipement et un équipement de protection bien entretenus.

4. Accidents de voiture

L’hiver peut entraîner des conditions de conduite dangereuses, telles que des routes verglacées et glissantes, qui entraînent souvent des accidents et des blessures.

Ces accidents peuvent entraîner différents types de blessures comme le coup du lapin. Le coup du lapin se produit lorsque votre tête est transportée de force dans les deux sens et peut entraîner des blessures graves au cou.

La récupération peut prendre des mois mais la douleur peut durer des années.

La meilleure façon d’éviter les accidents de voiture liés à l’hiver est de ne pas conduire dans des conditions dangereuses à moins que cela ne soit absolument nécessaire.

Si vous devez vous aventurer sur des routes enneigées, partez tôt et donnez-vous suffisamment de temps pour conduire avec prudence. Cela permet également de s’assurer que vous avez des pneus d’hiver de bonne qualité installés sur votre véhicule.

5. Chutes d’échelles

Vous ne pensez peut-être pas que les chutes d’échelle sont des blessures hivernales courantes, mais considérez le nombre de personnes qui les escaladent pour accrocher des lumières et des décorations de Noël autour de leur maison et même sur leur arbre de Noël.

Le risque majeur lié à l’utilisation d’échelles est de monter trop haut ou de ne pas avoir quelqu’un pour tenir la base de l’échelle pendant que vous le faites.

Une autre considération consiste à utiliser des échelles à l’extérieur à des températures plus froides. De la glace peut se former sur les marches, créant un état glissant pouvant entraîner une chute.

Lorsque vous utilisez une échelle en hiver, portez toujours des chaussures appropriées si vous êtes à l’extérieur et assurez-vous que certaines maintiennent l’échelle pendant que vous grimpez.

Restez en sécurité cet hiver

Garder à l’esprit ces blessures courantes vous assurera de profiter d’un hiver heureux et en santé cette année.

Cependant, des accidents se produisent, et si vous vous retrouvez face à une blessure liée à l’hiver, il est important que vous recherchiez les conseils et les soins médicaux appropriés afin de faciliter une récupération rapide.

Sinon, veillez à suivre les étapes nécessaires pour éviter que ces blessures ne surviennent en premier lieu.

massagblog


5 blessures hivernales courantes (et comment les éviter)
4.9 (98%) 32 votes